Annonces

Guides sur le Canada
Archives

La plupart des Canadiens en connaissent probablement assez à propos du vin pour être en mesure de prendre un verre et décider si il est clair ou foncé, sec ou demi-sec, quelques-uns pourraient même être en mesure de repérer des notes de chêne.

Demandez à Véronique Rivest de prendre ce même verre et elle pourrait probablement vous dire en quelques minutes le type de raisin à l’origine du vin, simplement en analysant sa couleur, son arôme ou au «nez», et sa sensation dans la bouche. Elle pourrait même savoir dans quel type de tonneau, il a été vieilli , ou quel type de sol il a été cultivé et peut-être, juste qu’elle pourrait être en mesure de reconnaître le vignoble précis !

Véronique Rivest est actuellement la meilleur sommelier du Canada, ayant obtenu cette désignation en Septembre dernier. Un mois plus tard, elle a été nommée Meilleur Sommelier des Amériques. En Mars prochain, elle espère être couronnée Meilleur Sommelier du Monde lors d’une compétition au Japon qui va lui opposer certains de ses pairs les plus difficiles.

Si Rivest obtient le titre, elle deviendrait non seulement la première femme à remporter, mais aussi le premier sommelier à arracher le titre à des gagnants habituellement venant d’Europe et du Japon.

Rivest sait comment l’examen peut être très rigoureux. Donc, pour s’y préparer, elle a cessé de travailler à son emploi régulier comme à sommelière à Les Fougères à Chelsea au Québec. Afin qu’elle puisse consacrer tout son temps à la formation, tout comme un athlète olympique le ferait.

Elle passe toutes ses journées à étudier, à lire sur la chimie du vin, de la bière et des spiritueux, l’examen des dossiers météorologiques, se penche sur des cartes de renom du monde entier au niveau des régions viticoles comme la France ainsi que les régions naissantes, comme la Croatie.

«C’est extrêmement exigeant», a récemment déclaré Rivest à CTVNews.ca dans une interview téléphonique depuis son domicile à Gatineau au Québec. «J’aimerais que le concours se fasse en Mars 2014 au lieu de 2013 pour que je puisse vraiment bien m’y préparer. »

Laisser un commentaire