Annonces

Guides sur le Canada
Archives

Air Canada lance un nouveau transporteur à bas prix, Rouge, avec des opérations à partir de Juillet 2013. Le transporteur espère capitaliser sur la demande de déplacements du marché des loisirs tout en gardant les coûts (à la fois pour eux-mêmes et les passagers) suffisamment bas pour concurrencer Air Transat, Westjet, et d’autres compagnies sur ces marchés.

Il y aura 13 destinations desservies par rouge à travers l’Europe, les Caraïbes et l’Amérique latine. De Toronto, Rouge proposera un service pour : Athènes, Venise, Edimbourg, Punta Cana, Libéria, San Jose, Puerto Plata, Varadero, Kingston, Santa Clara, Cayo Coco, Holguin et Samana.

Un service supplémentaire sera proposé à partir de Montréal vers Athènes. Avec seulement quatre avions dont deux 767 long-courriers et deux A319 pour les court-courriers, les destinations ne seront pas desservis tous les jours.

Comme la plupart des transporteurs la réduction du tarif sera fortement axé sur les équipements payés. Collations, repas et les boissons seront payants sur les vols à destinations du soleil. Les repas seront gratuits pour les destinations européennes, mais les boissons alcoolisées coûteront un supplément. Le système de divertissement en vol viendra sous la forme de transmission multimédia en continu, afin d’économiser les coûts de support dans l’installation de téléviseurs à sièges passagers. Le prix pour les médias de diffusion n’a pas encore été publié.

Les opérations Rouge verront également la participation limitée dans les programmes de fidélisation Aéroplan et Altitude. Cela se traduit la plupart du temps dans les points réduits qui sont gagnés en volant sur la plupart des lignes exploitées par Rouge. Là encore, si les économies sur les billets sont assez raisonnables la réduction des points n’a pas tant d’importance.

Les Vols Rouge seront vendus aux côtés d’autres trajets d’Air Canada à travers les portails de réservation traditionnels. Il reste à voir si cela est utile ou si ça sera une source de confusion pour les clients. Il reste aussi à voir si le transporteur peut maintenir les coûts assez bas avec les opérations de rouge pour améliorer la rentabilité sur ces routes.

Laisser un commentaire